<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=792350168187644&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Mon entreprise est en activité partielle, quelles mesures prendre pour un salarié en période d'essai ?

ROBIN vous informe sur les mesures à prendre si l’un de vos salariés était en période d’essai alors que votre entreprise a été placée en activité partielle.

👨‍💼👩‍💼Tout salarié peut être mis en chômage partiel. Ainsi, le salarié en période d’essai, titulaire d’un contrat de travail, peut être placé en activité partielle.

💡Pour rappel, la période d’essai permet d’apprécier les compétences, les qualités du salarié. Elle est de fait prolongée si le contrat de travail est suspendu.

❌Par conséquent, en cas de fermeture totale de l’entreprise ou de l’établissement concerné, en qualité d’employeur il est nécessaire de suspendre la période d’essai du salarié. Cela signifie que la période d’essai du salarié reprendra son cours lors de la réouverture de l’entreprise ou établissement.

En cas de fermeture partielle de l’entreprise, soit si le temps de travail effectif est réduit, alors la période d’essai fait l’objet d’une prolongation de façon proportionnelle. Exemple : Si le salarié voit 2 jours de travail par semaine supprimés pendant 10 semaines, alors à la fin de ces 10 semaines, lorsqu’il se remettra à travailler la durée hebdomadaire initialement prévue, alors le salarié travaillera 20 jours de plus à l’essai.⏱

⚠️Attention : La crise sanitaire ne peut constituer un motif de rupture de la période d’essai. L’objectif de la période d’essai étant de tester les capacités professionnelles du salarié, elle ne peut être rompue qu’en raison d’un motif lié aux aptitudes et compétences du salarié.

Pour obtenir une réponse à votre question, prenez un rendez-vous gratuit avec un avocat partenaire ROBIN.

 

Prendre rendez-vous avec un avocat

 

 

ROBIN

ROBIN