Je suis gérant d'un commerce: À quelles aides puis-je prétendre ?

Les gérants s’estiment actuellement parfois en difficulté, du fait que le gouvernement n’ait pas prévu d’aide spécifique les concernant. Néanmoins, récemment une nouvelle aide financière tout particulièrement dédiée aux gérants majoritaires et associés uniques a été créée. ROBIN vous informe de cette « indemnité pour perte de gain ».💸

Il s’agit d’une aide versée automatiquement et à titre personnel pour le gérant majoritaire. Son montant peut aller jusqu’à 1 250 €.💵

📍A noter : Cette aide est exonérée d’impôts et de charges sociales.

👨‍💼👩‍💼Elle concerne les gérants non salariés, touchés par la crise du Covid-19, et a été décidée par les Conseillers du Conseil de la Protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI).

👌Etant précisé que cette aide peut être cumulée avec celle du fonds de solidarité (aide allant jusqu’à 1 500 €). A la différence de l’aide du fonds de solidarité, elle n’est pas destinée à l’entreprise en elle-même. Il s’agit d’une aide personnelle pour le dirigeant.

Conditions pour en bénéficier :

-       Etre indépendant et dirigeant d’une société

-       Etre non salarié, soit être affilié au régime des non salariés avant le 1er janvier 2019

-       Relever du régime des artisans/ commerçants

-       Etre en activité au 15 mars 2020

❌⚠️Attention : Les gérants qui relèvent du régime des professions libérales ne peuvent bénéficier de cette aide.

🧐Exemples de personnes pouvant bénéficier de cette aide : Les gérants majoritaires de SARL, les associés uniques d’EURL.

Démarche :

📝🙅Aucune demande n’est à déposer. C’est l’URSSAF qui automatiquement versera cette aide d’ici la fin du mois d’avril au moyen de vos coordonnées bancaires qu’elle détient déjà.

Contenu concret de l’aide

🔎L’aide consiste en un remboursement de cotisations de retraite complémentaire que le bénéficiaire avait versées au titre de l’année 2018.

➡️En pratique, cela revient à la somme versée au titre des cotisations de retraite complémentaire, soit 7% du revenu assujetti à cotisations, que l’indépendant avait déclaré sur sa DSI déposée en mai ou juin 2019. Il s’agit ainsi de percevoir ces 7% de la somme déclarée. Ces 7% ne peuvent excéder 1 250 €.

Pour obtenir une réponse à votre question, prenez un rendez-vous gratuit avec un avocat partenaire ROBIN.

 

ROBIN

ROBIN