Covid-19 : l'arrêt de travail préventif de personnes présentant des fragilités

À titre préventif, les personnes présentant des fragilités de santé peuvent bénéficier d’un arrêt de travail permettant ainsi de ne pas se rendre sur leur lieu de travail. Les femmes enceintes peuvent également bénéficier de ce dispositif.

🔍🤧Les fragilités de santé concernées par cet arrêt de travail sont notamment : le diabète de type 1 insulinodépendant, le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, les maladies respiratoires chroniques (comme l’asthme), l’obésité avec un IMC égal ou supérieur à 40, la mucoviscidose, l’insuffisance cardiaque, l’immunodépression….

💡La demande d’arrêt de travail est soumise à la condition que le salarié est dans l’impossibilité totale de télétravailler. En outre, l’intéressé doit bénéficier du régime des affection longue durée ou à ce titre se voir délivrer un arrêt de travail par un médecin. 👩🏻‍⚕️

Le salarié doit lui-même former la demande d’arrêt de travail préventif sur le site d’Ameli. Il reçoit ensuite un document relatif à cet arrêt de travail. Le salarié a également l’obligation d’informer l’employeur de l’arrêt de son travail.

💵Les indemnités journalières perçues par le salarié sont les mêmes que celles d’un arrêt de travail classique. Leur montant est de 50% du salaire journalier de base. Le salaire journalier de base équivalant aux trois derniers salaires bruts perçus par le salarié perçus avant l’arrêt de travail, divisé par 91,25.

⏳A noter que les indemnités journalières ne sont versées qu’à partir du 4ème jour suivant l’arrêt de travail. Elles sont versées au salarié chaque jour calendaire d’interruption de travail. La caisse primaire d’assurance maladie verse tous les 14 jours ces indemnités journalières.

Pour obtenir une réponse à votre question, prenez un rendez-vous gratuit avec un avocat partenaire ROBIN.

 

Parlez gratuitement à un avocat

 

 

ROBIN

ROBIN